FOLLOW ME:

La Petite Collection


L'exposition de la Petite Collection a reçu un accueil chaleureux . Artistes, public, collectionneurs ont répondu présents . Les cartes ont été regardées, appréciées, achetées.

s . Cette première édition peut être considérée comme une réussite et donc l'aventure peut continuer . Voici quelques photos de l'accrochage, du premier jour de l'exposition et de l'avant-vernissage . Trop de monde au vernissage pour faire des photos .

Vitrine de la galerie White Project

Accrochage. 190 cartes originales . 90 artistes

L'équipe au travail

La Petite Collection s'expose les 19 et 20 décembre à la galerie White Project 24 rue Saint Claude.

Les cartes originales crées par les artistes qui ont répondu à l'appel de l'Espace CO2, seront mises en vente .

On vous attend nombreux.

Le Projet de la Petite Collection Conception et élaboration de Florence Lucas pour l’espace CO2 Collaboration avec la galerie White Project, Anne Cécile Guitard et Philippe Piguet. Ce projet consiste à confier des cartes postales vierges à des artistes plasticiens , pour la réalisation d’œuvres originales. Ces œuvres originales seront exposées et mises en vente. Le prix de la vente servira à éditer, à tirage limité, les cartes postales . Ce projet vise à entamer une réflexion sur la collection et à cet égard la carte postale est intéressante car c’est un support qui depuis fort longtemps est un objet de collection. La carte postale voit le jour en Autriche en 1865. Elle sert principalement à l'envoi d'un message court, sans enveloppe. Son tarif étant moins élevé que celui de la lettre, il assure très rapidement son succès. En France c’est la guerre de 1870 qui favorise le développement de la carte postale, celle-ci étant utilisée par les soldats pour correspondre avec leur famille puis du début du siècle jusqu’à la fin de la seconde guerre mondiale, elle connaît un âge d’or . En effet peu à peu l’aspect de la carte postale évolue, dès 1900 apparaissent les premières illustrations. Alors que les journaux ne comportent pas de photographies, on utilise la carte postale comme un nouveau média. Des photographies illustrent, au verso de la carte, la vie quotidienne , la vie politique , les évènements marquants de l’époque. Elles Servent même de support publicitaire. La carte postale va aider la photographie à se diffuser à travers le monde et à pénétrer les diverses couches sociales. Ainsi la carte postale est un support démocratique, pratique , peu onéreux , elle est un témoignage privilégié d’une l’époque et donc très vite devient un objet très prisé de collection. En confiant à des artistes la réalisation de cartes postales originales, se pose d’abord le problème de l’échelle de l’œuvre d’art. Notre époque est férue de gigantisme . Contrairement à cette tendance au monumental, la carte postale réinvestit le domaine de l’intime et inviter des artistes à travailler sur de petits formats devient un challenge et questionne sur les pratiques de l’art contemporain. De plus le petit format facilite l’échange , le rend plus fluide . La carte postale se rit des transporteurs , des douanes et de toutes les formalités qui freinent la circulation des œuvres d’art et donc la constitution de collections. On peut alors imaginer des collections de poche. Marcel Duchamp avait bien réalisé son musée de poche dans une valise. Ce projet soulève aussi le problème du prix des œuvres d’art . On connaît les prix souvent exorbitants des œuvres d’art à notre époque, or la carte postale invite à pratiquer de petits prix , ce qui permettra à chacun d’entamer une collection. Le prix sera le même pour toutes les œuvres, ce qui n’empêche pas leur côte de monter par la suite, en fonction de l’importance des échanges . « Dés lors que le critère d’authenticité n’est plus applicable à la production artistique toute la fonction de l’art se trouve bouleversée . Au lieu de reposer sur le rituel, elle se fonde désormais sur une autre pratique : la politique « dit Walter Benjamin . Or à propos de la reproductibilité de l’œuvre d’art, la carte postale est tout particulièrement intéressante car elle a trouvé sa place avec la photographie . La Petite Collection fait appel à des pratiques traditionnelles comme le dessin ou l’aquarelle, mais les œuvres sont destinées à être reproduites pour l’édition de cartes postales . Ce que l’œuvre va perdre en authenticité, elle le gagnera en visibilité. Aujourd’hui la carte postale est détrônée par les nouveaux médias mais elle garde son charme et demeure source de réflexion. mai 2013

Florence Lucas

.

#petitecollection #dessinsoriginaux #exposition #édition #collectionneurs #cartespostales #artistes

RECENT POSTS: 

No tags yet.
  • Facebook Social Icon